La démocratie, enrayée ?

Colloque international, Palais des Académies (Bruxelles), 30, 31 mai et 1er juin 2013

colloqueAvec le soutien de Monsieur Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En plein dans l’actualité, le colloque propose une réflexion sur la démocratie, sa difficulté à répondre aux aspirations des citoyens, sa remise en question face aux enjeux politiques, sociaux et économiques auxquels le monde est confronté, l’apparent essoufflement de ses institutions et la crise identitaire qu’elle traverse en raison des demandes de plus en plus pressantes et nombreuses d’autres modes de gouvernance.

Plusieurs grands chercheurs (Amartya Sen, Jean-Marc Ferry, Dominique Bourg, James S. Fishkin, Yves Charles Zarka, Walter Benn Michaels…) et acteurs du monde politique (Vaira Vike-Freiberga, Jacques Attali, Philppe Maystadt, Paul Magnette…), belges et étrangers, viendront faire part de leurs réflexions tout au long des trois jours de cet événement.

Le secrétariat scientifique du colloque est assuré par François De Smet (CIERL & CTP, ULB).

PROGRAMME

JEUDI 30 MAI : TABLE RONDE INTRODUCTIVE

18 h 00 – Allocution d’ouverture
Hervé Hasquin (Secrétaire perpétuel) et Jean-Claude Marcourt (Ministre de l’Enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles)

18 h 30 – L’Europe, démocratie enrayée ?
Table ronde avec Vaira Vike-Freiberga (Associée de l’Académie, ancienne Présidente de la République de Lettonie, Professeur à l’Université de Montréal ; Lettonie), Jacques Attali (Conseiller d’État, ancien Président de la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, Président de PlaNet Finance et Attali & Associés ; France), Philippe Maystadt (Membre de l’Académie, Conseiller spécial de l’Union européenne sur les normes comptables, ancien Président de la Banque européenne d’Investissement ; Belgique) et Paul Magnette (Membre de l’Académie, Président du Parti socialiste, Professeur à l’Université libre de Bruxelles ; Belgique)

Débat animé par Eddy Caeckelberghs (RTBF)

Président de séance : Philippe Van Parijs (Membre de l’Académie et professeur à l’Université catholique de Louvain)

20h – Cocktail d’ouverture

VENDREDI 31 MAI : LA DÉMOCRATIE ENRAYÉE FACE À LA MONDIALISATION DES ENJEUX

Matinée : Démocratie enrayée et économie

Présidente de séance : Marianne Dony (Membre de l’Académie et professeur à l’Université libre de Bruxelles)

9 h 00 – Introduction par la Présidente de séance

9 h 20 – Paul Jorion (Professeur à la Vrije Universiteit Brussel ; Belgique) : La démocratie est-elle enchaînée face à la finance ?

10 h 00 – Jorge Braga de Macedo (Associé de l’Académie et professeur à la Nova School of Business and Economics à Lisbonne ; Portugal) : Globalisation et gouvernance tous azimuts

Pause café

11 h 00 – Dominique Bourg (Professeur à l’Université de Lausanne ; France) : Quelles démocraties face aux défis environnementaux ?

11 h 40 – Yves Charles Zarka (Professeur à la Sorbonne – Université Paris-Descartes et Directeur du Centre PHIléPOL ; France) : Démocratie européenne et démocraties nationales

12 h 20 – Conclusion par la Présidente de séance et questions du public

Pause de midi

Après-midi : Démographie et gouvernance mondiale

Président de séance : Alain Eraly (Membre de l’Académie et professeur à l’Université libre de Bruxelles)

14 h 00 – Introduction par le Président de séance

14 h 20 – John Dunn (Professeur à l’Université de Cambridge; Grande-Bretagne) : What To Hope For And What To Fear From Democracy Today?

15 h 00 – John F. May (Professeur à l’Université de Georgetown et chercheur au Center for Global Development de Washington DC ; États-Unis et Belgique) : La démocratie peut-elle être l’outil adéquat face aux enjeux démographiques du siècle qui commence ?

Pause café

16 h 00 – Jean-Marc Ferry (Professeur à l’Université libre de Bruxelles et à l’Université de Nantes ; France) : L’Europe interdite ou le Phénix enlisé. Pistes pour reconstruire l’Union

16 h 40 – Conclusion par le Président de séance et questions du public

SAMEDI 1er JUIN : LA DÉMOCRATIE ET LES NOUVELLES ASPIRATIONS DE L’HOMME MODERNE

Matinée – Les nouvelles formes de représentation et de légitimité

Président de séance : Philippe Busquin (Membre de l’Académie, ancien Commissaire européen et Ministre d’État)

9 h 00 – Introduction par le Président de séance

9 h 20 – James S. Fishkin (Professeur à l’Université de Stanford ; États-Unis) : Reconstructing Deliberative Democracy : Theory And Practice

10 h 00 – Walter Benn Michaels (Professeur à l’Université de l’Illinois à Chicago ; États-Unis) : Why Populism Is Popular: Democracy, Diversity And Capitalism

Pause café

11 h 00 – Lukas Sosoe (Professeur à l’Université du Luxembourg) : Crise de la démocratie : entre représentation et légitimité

11 h 40 – Conclusion par le Président de séance et questions du public

Pause de midi

Après-midi – Que veut l’homme moderne ?

Président de séance : Philippe de Schoutheete de Tervarent (Membre de l’Académie et Ambassadeur émérite)

13 h 30 – Introduction par le Président de séance

13 h 45 – Raffaele Simone (Professeur à l’Université de Rome 3 ; Italie) : Rotations de la démocratie : un régime éternel ou une phase historique ?

14 h 25 – Monique Canto-Sperber (Associée de l’Académie et Présidente de la Fondation Paris Sciences et Lettres ; France) : Éducation en démocratie : oligarchie et modernité culturelle

Pause café

15 h 25 – Vincent de Coorebyter (Membre de l’Académie et professeur à l’Université libre de Bruxelles) : Démocratie enrayée et aspirations de l’individu contemporain

16 h 05 – Derrick Gosselin (Membre de la Koninklijke Vlaamse Academie van België, professeur à l’Université de Gand et à l’Université d’Oxford) : Futures Thinking : Leverage For Political Innovation – La réflexion prospective : moteur d’innovation politique

16h45 – Amartya Sen (Professeur à l’Université de Harvard, Prix Nobel d’Économie en 1998 ; Inde) : The Demands Of Democracy In Europe

Conclusion par le Président de séance et questions du public

18 h 30 – Cocktail de clôture

MODALITÉS PRATIQUES

Auditoire Albert II du Palais des Académies, rue Ducale, 1 à 1000 Bruxelles

L’inscription pour l’ensemble du colloque : 10 euros / 5 pour les personnes sans emploi / gratuit pour les étudiants.

Inscription auprès de Leonor Poncin (leonor.poncin[@]cfwb.be)

Les actes du colloque seront publiés à l’automne 2013. Leur prix sera de 10 euros pour les participants au colloque.

La réservation ne sera assurée qu’après versement des droits d’inscriptions sur le compte bancaire de l’Académie royale de Belgique (BE59 2100 0791 2626), avec pour communication : « Colloque La démocratie, enrayée ?, entrée » ou « Colloque La démocratie, enrayée ?, entrée + actes ».

Sans date limite d’inscription. (Merci de bien vouloir vous munir d’un justificatif si vous avez effectué le versement moins de 24 h avant l’événement).

Un service de traduction simultanée FR<>EN sera disponible tout au long du colloque.

Dépliant FR

Folder ENG



Catégories :Agenda

3 réponses

  1. J’y serai. Merci.

    Envoyé de mon iPhone

  2. « [Le] mode de fonctionnement [de l’école] est totalement antidémocratique, c’est-à-dire qu’elle bafoue ses principes en permanence. […] Les quatorze principes qui structurent une société de droit sont violés en permanence à l’école, et […] une école non-démocratique ne peut pas être une école de la démocratie. [Quelques] exemples : « nul ne peut être puni pour un crime qu’il n’a pas commis. » Voilà un principe qui constitue une société de droit. [Or] les punitions collectives sont légion, encore aujourd’hui. « Nul ne peut se faire justice à soi-même » [ce qui implique qu’un] prof ne peut pas noter son propre enseignement; c’est impossible ! […] »

    Franck Lepage @ Arrêt sur images, 24/08/12
    _________________________________________________
    Démocratie, es-tu là ? Eh bien, non : à la place, blablas et ronrons pour intervenants conventionnels statufiés qui raffolent de s’écouter parler et ont tout intérêt, sinon à maintenir le statu quo qui leur a tant servi, à le renverser au service d’inégalités encore plus patentes. Busquin (co-fossoyeur du socialisme belge) ? Attali, (« toujours du bon côté ») ? C’est une plaisanterie ou quoi ? Non, tout ce qu’il y a de plus sérieux, Monsieur, comme l’est l’option de les faire parler du haut de leur chaire, de longues heures durant, laissant à la plèbe dite public le soin de leur poser une question l’unité, vingt minutes durant, lors d’un colloque – s’il-vous-plaît ! – où l’on est destiné à se lamenter sur cette chère, cette pauvre démocratie, que s’apprêtent à aplatir une nouvelle fois comme une crêpe des sauvages encravatés qui se foutent de ce genre de non-événement assoupissant comme de leur premier milliard.

    Démocratie enrayée, vous interrogez-vous ? Sans le moindre doute, principalement en raison de cette pseudo-pensée glabre, lisse, toute faite, aussi prétendument consensualiste qu’exclusive, que nous ressassent toujours les mêmes créatures, et de nouvelles dans leur sillage, portées au pinacle en « vertu » d’appartenances obscures et de bouquins à deux balles toujours écrits par des nègres de l’ombre, des créatures formatées jouissant sans entraves des privilèges grand-bourgeois dont ils ne daigneront céder à autrui, sur la grande scène du vaudeville, que les quelques bouchées que vaudront ses courbettes obséquieuses.

    Si la démocratie a pour assise la contradiction, l’inspiration de votre colloque doit être cherchée ailleurs, à n’en pas douter : certes, l’un ou l’autre ajoutera à l’ensemble sa petite touche salée, mais, in fine, l’on restera entre potes, entre membres de l’auguste aca ! Pas une voix dissonante ! Si la démocratie a pour mode d’expression l’agora, ce n’est pas un colloque qu’il eût fallu organiser, mais un échange à l’occasion duquel aurait été donnée aux lambdas en mesure de s’exprimer – si, si, il en existe ! – l’occasion de mettre sur le grill, dans la plus franche courtoisie, comme il sied, le sérail déconfit appelé, sinon, à distiller ce qui lui tient, en la matière, lieu de science.

  3. En fait, le titre original c’était:
    « La démocratie enrayée…
    par l’exemple. »

    Et c’est vrai que dans le domaine, ils ont rassemblés quelques pointures.
    🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s