Chambre – Aide aux indépendants

C’était jeudi dernier en séance plénière à la Chambre. J’ai interpellé le ministre Clarinval sur les aides disponibles pour les indépendants fauchés par la crise.

Le geste désespéré de la jeune Alysson nous a tous bouleversés et interpellés. Ce drame humain nous ramène à la dure réalité de ces jeunes entrepreneurs qui ont investi pour réaliser leur projet et sont fauchés par cette crise insupportable. Ils constitueront pourtant un moteur nécessaire pour la relance économique quand les conditions sanitaires le permettront. Nous faisons tout, dans cette crise, pour sauver les personnes à risques, et singulièrement âgées. Mais nous devons aussi veiller à ne pas sacrifier toute une génération de jeunes entrepreneurs.

Premier constat: de nombreux indépendants expriment leur colère parce qu’ils ne parviennent pas à obtenir les aides promises, ou pour faire part de leur sentiment d’abus dans les demandes d’aide. Ensuite, il paraît indispensable d’organiser une meilleure information et communication concernant toutes les aides qui sont mises en place pour les indépendants, évidemment le droit passerelle mais également le double droit passerelle parfois ignoré, ainsi que les aides disponibles via des fonds ayant été attribués aux CPAS vers lesquels des indépendants peuvent se tourner pour les aider à payer les factures, leurs loyers,….. Beaucoup ne le savent pas ou n’osent pas franchir la porte.

A cet égard, une suggestion: ne serait-il pas judicieux de déléguer cette tâche aux secrétariats sociaux des indépendants qui leurs versent déjà leur droit passerelle et d’insister pour que ces aides puissent être versées très rapidement, à l’inverse des délais trop longs pour les versements des droits passerelles ? Il est fondamental que tous les indépendants puissent recevoir une aide, y compris les indépendants complémentaires ou les starters, même si le ministre a fait un premier pas en diminuant de 4 à 2 trimestres l’ouverture dudit droit.

Le ministre, dans sa réponse, a rappelé les aides déjà disponibles… mais a convenu que, visiblement, l’information ne circulait pas suffisamment vers eux. Il s’est engagé à mobiliser tous les acteurs pour que toute personne pouvant être aidée le soit.Ce n’est évidemment qu’une goutte d’eau; car le droit-passerelle, même doublé, n’aurait pas pu aider une jeune entrepreneuse comme Alyson qui avait investi toutes ses ressources. Après la crise sanitaire, la crise économique, la troisième vague sera sociale. Le gouvernement devra être au rendez-vous.



Catégories :DéFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.