Eros Capital – Les lois du marché amoureux

Flammarion (Climats), 30 janvier 2019

J’ai le plaisir d’annoncer la sortie de mon prochain ouvrage ce 30 janvier 2019.

« Eros Capital – Les lois du marché amoureux » tente d’aborder de front la réalité d’un marché amoureux et sexuel qui ne dit jamais sa cruauté.

4ème de couverture:
« Sexe contre ressources : et si cet échange sulfureux, stigmatisé comme le monopole des filles de joie et autres sugar babies, constituait en réalité le ressort de toutes les relations sentimentales? Tel est le sens de l’échange économico-sexuel, théorie selon laquelle, de la simple «passe» au mariage bourgeois, il n’y a de différence que d’amplitude, et non de nature.
Le monde des sentiments est aujourd’hui un marché, entretenu par un modèle culturel dominant ayant capitalisé sur une nature humaine d’homo comptabilis qui n’a jamais cessé de s’exploiter elle-même. Internet a achevé ce travail de marchandisation en nous transformant tous en acteurs d’un mercato permanent, au sein duquel chacun évolue comme client et marchandise. Monnaie d’échange et intimité sont substantiellement liés, mais nous sommes perpétuellement invités à faire comme si ce n’était pas le cas.
Dès lors, notre époque se caractérise par un gigantesque refoulement de la nature comptable de l’être humain et de la nature vénale de l’amour. Ce qui nécessite un double mouvement en apparence contradictoire : la mise au ban de la putain comme rappel de cette insupportable vénalité, et l’investissement dans l’amour comme religion ultime. »

Disponible sur:

Amazon

Fnac

Ou encore mieux, en librairie!

Revue de presse:

« Les lois du désir », Sean James Rose, Livres Hebdo, 11 janvier 2019

« L’amour, nouvelle religion de l’Occident » – Eric Zemmour, Le Figaro, 30 janvier 2019

« Pourquoi l’amour n’a-t-il jamais cessé d’être un marché? » – La Grande Table, France Culture, 1er février 2019

« Il n’y a rien de plus discriminant que l’amour » – Usbek et Rica, 8 février 2019

« L’amour est la clef de voûte du capitalisme » – Le Vif/L’Express, 14 février 2019

« François De Smet ou quand Sweet baby rencontre Sweet daddy » – Diacritik, 26 février 2019



Catégories :Livres & films

2 réponses

  1. Viens de vous découvrir à l’instant sur France Culture à la grande table… Monsieur vous m’avez mise en retard;-) J’ai pris qq notes sur un format carte de visite, pas le temps d’aller chercher une feuille. Je fonce acheter votre livre. Vous êtes PASSionnant !!
    Ensuite je vaque à mes occupations et m’empresse de redevenir Sapiensélective, afin de trouver un homme qui m’invite au restaurant le jour de la Saint Valentin !!!

    Bien à vous,
    Marie Kiss La Joue 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.