Cinéma bla bla

Billet radio pour la Première (RTBF), 5 juin 2012 – Ecoutez le podcast

C’est la saison des prix. Il convient de récompenser comme il se doit la nouvelle production qui a envahi nos écrans : « L’intégration n’est pas un échec mais n’est pas non plus une réussite ».

Prix de la meilleure actrice : Stéphanie, la porteuse de niqab à répétition, qui assume avec beaucoup de courage le rôle de composition difficile d’une femme qui revendique sa liberté en se cloitrant volontairement derrière une prison de tissu. Egalement prix du meilleur costume.

Prix du scénario : le collectif « Sharia4Belgium », groupuscule folklorique aux compétences cinématographiques limitées, et qui a pourtant réussi un happening percutant au commissariat de Molenbeek à coups de sms nappés de haine imbécile, rendant un service inestimable à l’image des musulmans de Belgique alors qu’il ne représente que lui-même. Egalement prix de la mise en scène.

Mais il faut honorer également quatre acteurs qui portent sur leurs épaules le poids de la situation actuelle, et dont il serait injuste de ne pas saluer ici le travail de longue haleine en leur attribuant le prix du jury pour l’ensemble de leur œuvre :

Le PS, qui a brillamment prolétarisé les communautés d’origine étrangère, pratiqué à outrance le vote ethnique, refusé avec obstination toute discussion sur la migration de travail et les parcours d’intégration, misé constamment sur la victimisation des communautés au détriment de l’autonomisation individuelle, et sans lequel rien n’aurait été possible.

Le MR, qui attise la peur de l’étranger à doses homéopathiques mais létales, parle à l’électeur bruxellois comme si la région se limitait à Uccle, et poursuit son lent suicide électoral en s’obstinant à négliger les besoins sociaux-économiques d’une population d’origine étrangère discriminée, en souffrance chronique et en croissance démographique, alors que jamais il n’a gagné une élection sur le thème de la peur.

Le CDH, qui pratique le double langage avec une telle maestria qu’il parvient à la fois à offrir la première parlementaire voilée d’Europe via Bruxelles et à asséner des discours de fermeté républicaine via Bastogne, et dont le seul radicalisme, au bout du compte, réside dans son talent à prendre en toute matière le sens du vent ambiant et la couleur du partenaire le plus fort.

Et enfin Ecolo, dont le discours scout bourgeois-bohème en matière d’intégration passe tant à côté des réalités vécues par les gens qu’il fait rimer angélisme avec opportunisme, et dont la ligne est si claire que son électorat se renouvèle de moitié à chaque scrutin et que la dernière personnalité qui osait y défendre une vision intelligible de la laïcité en a largué les amarres.

Bien entendu, il y a une ombre au tableau : dans chacun de ces partis des personnalités persistent à résister aux amalgames, à pratiquer la nuance, à tenter de rassembler plutôt qu’à diviser, et à formuler des propositions aptes à endiguer le mal-être socio-économique des populations d’origine étrangère ; il convient de dénoncer de telles dérives raisonnables, car cela nuit franchement au spectacle si captivant de la peur contre la peur.

Souhaitons que la tension des élections communales, les raccourcis encouragés par quelques médias et l’absence de leadership de certains partis contribueront à empêcher ces grains de sable anarchistes de distiller du courage et du bon sens à un débat qui, pour la joie du public, continuera alors à favoriser les postures émotionnelles et identitaires de part et d’autre au détriment de toute raison.

Et que le spectacle continue.

Sur le même sujet:

Le voile intégral et le syndrome de la pureté

Norvégiens, tabous et hystérie

« Bienvenue et débrouillez-vous! »



Catégories :Chroniques Radio

Tags:, , ,

7 réponses

  1. L’image des musulmans de Belgique est celle des musulmans dans la plupart des pays de l’Union européenne. Pourquoi feindre un problème molenbeekois, flamand ou belge, voire politique belge ? La question dépasse indubitablement le cadre belge. La solution aussi. (Etrange coïncidence : sharia4holland sous enquête aussi… http://nos.nl/artikel/377195-onderzoek-naar-sharia4holland.html )

  2. The Show Must Go On, du pain et des jeux, le ridicule ne tue pas, après moi le déluge, vas comme je te pousse,

  3. Excellent billet. Après le cinéma, il semble que l’on traitera la question de l’intégration comme celle de l’extrême-droite en Belgique francophone : ne pas s’occuper des causes du problème (qui sont les mêmes dans les deux cas) mais en interdire les manifestation les plus extrémistes (comme Sharia4Belgium).

  4. Et donc pour vous, porter le vole, c’est le signe d »une non-intégration à notre pays.. C’est aussi, je crois, un raccourci simpliste, la « première parlementaire voilée » est justement un exemple d’une intégration réussie, ayant réussi ses études, des amis de différentes origines,…

  5. avec un seul D 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s