DéFI/Présidence – Nous sommes 500 de plus !

Entre le 1er décembre 2019, date de mon élection à la présidence du parti, et aujourd’hui, DéFI a vu arriver 500 nouveaux membres. Une belle progression si on se rappelle que notre parti compte environ 3.000 membres, si on compte les sympathisants.

Parvenir à une telle augmentation de nos troupes en si peu de temps est d’autant plus remarquable qu’elle s’est produite durant une période peu propice au recrutement : le covid a empêché bon nombre de réunion durant deux ans, et la situation très dure vécue par nos concitoyens (pandémie puis crise énergétique) ont détourné de la politique un grand nombre d’entre eux. Nous le savons: pour l’ensemble des partis politiques, le premier enjeu va être tout simplement de convaincre les citoyens d’aller voter !

Ce furent aussi des années où les thèmes classiques de DéFI (institutionnel et bonne gouvernance) ont peu été au devant de l’actualité. Autrement dit, nous devons cette progression à la manière dont nous avons géré les années difficiles qui viennent de s’écouler; à la manière dont DéFI s’est montré résilient dans les crises successives.

Ces nouveaux membres, j’ai régulièrement l’occasion de les rencontrer, comme au mois de mars dernier, lors de la soirée organisée en leur honneur. Ils sont de tous les âges, de tous les coins de Bruxelles, de Wallonie et de périphérie.

Je suis moi-même encore un membre relativement nouveau. C’est ce que j’ai toujours apprécié dans ce parti : il ne fait guère la différence entre anciens et nouveaux, entre âgés et jeunes, ou entre membres selon leur origine ou leur degré d’implication. C’est une force redoutable, car rappelons-nous en, DéFI est aujourd’hui une alliance.

Une alliance de femmes et d’hommes de conviction.

Une alliance entre des défenseurs des francophones et des minorités qui ont construit ce parti, des libéraux progressistes qui croient à l’économie de marché mais refusent de laisser tomber leur fibre sociale, des militants issus de la gauche qui refusent d’abandonner la laïcité aux identitaires, et des mouvements citoyens qui veulent de la démocratie et de l’écologie pragmatique.

Je voudrais que cet esprit subsiste. Je n’aime pas l’idée qu’il y aurait des “enfants du parti” et d’autres qui seraient moins engagés ou moins compétents parce que plus récents. DéFI n’a jamais fait de différence entre ses membres ou entre ses enfants. Il serait triste que cela commence.

Nous sommes 500 de plus. Et avec votre soutien, ce ne sera que le début.



Catégories :DéFI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :